Les cyberacheteurs regrettent le manque d’assistance direct dans leurs recherches d’informations. 77% des Européens et 94% pensent que le click-to-call, click-to-chat, voire des messages texte directs sont plus utiles qu’un numéro de centre d’appels ou l’envoi d’e-mails.

Il ressort de cette étude un sentiment de frustration, généré par le manque d’aide en ligne. Les conséquences directes sont le départ du cyberacheteur pour un autre site marchand.

Yoo Communication Interactive (http://www.yoo-­ci.com/)